Accueil Meilleurs sites Meilleurs bonus Guide Lexique A propos Contact
Meilleurs sites
Guide

 

Le guide du joueur de Poker

 

Principes de base

Le poker est un jeu de chance, de compétences et de psychologie. Avec une combinaison si originale, il n'est pas étonnant qu'il soit devenu l'un des jeux de cartes les plus populaires au monde, joué à la fois à la maison entre amis, dans les cercles (clubs), dans les casinos et maintenant sur Internet grâce à des sites très populaires comme ChiliPoker ou Poker Stars. Il y a de nombreuses façons de jouer au poker, mais le Stud, le Draw et le Hold'em sont les plus habituelles.
Le poker se joue généralement avec un jeu de cartes traditionnel de 52 cartes. Quelques déclinaisons du jeu utilisent plusieurs jeux ou les jokers. Un jeu contient quatres couleurs : Coeur, Pique, Trèfle, Carreau (et non pas rouge et noir) et aucune d'entre-elles n'est supérieure aux autres. La carte la plus forte est l'As, puis le Roi, la Dame, le Valet puis du 10 au 2. L'As peut être utilisé comme la carte la plus haute ou la plus petite.
C'est un jeu de combinaisons qui se joue avec des cartes et des jetons représentant éventuellement de l'argent. Une partie est rythmée de plusieurs tours d'enchères lors desquels les joueurs ont le choix entre différentes options. Le but du jeu est de gagner les jetons des autres joueurs. Une main de poker est toujours constituée de 5 cartes. Suivant les variantes, c'est la main la plus forte qui l'emporte (variantes jouées high) ou la main la plus faible (variantes jouées low) ou bien les deux sont prises en compte (variantes jouées high/low).

 

Les probabilités

Comme le poker est un jeu de probabiilités, il faut garder en tête la cote afin de décider de suivre ou pas. Il existe trois différentes sortes de probabilités. D'abord, la cote des cartes, qui déterminera la probabilité de se voir attribuer d'emblée telle ou telle main ou de l'acquérir en cours de jeu. Puis la cote du pot, qui est le rapport qui existe entre ce qu'il y a en jeu et ce que vous devez ajouter pour continuer à jouer. Les denières cotes sont les cotes psychologiques, selon lesquelles vous devez estimer les mains des autres joueurs et leur compétence.

Dans un jeu de 52 cartes, il y a 2 598 960 mains possibles. Le tableau ci-dessous montre le nombre de combinaisons de cartes possibles ainsi que les probabilités de se voir attribuer l'une d'entre elles.

Mains
Nombre de combinaisons
Chance de l'obtenir
Quinte Flush Royale
4
650 000/1
Quinte Flush
36
72 200/1
Carré
624
4 200/1
Full
3 744
700/1
Couleur
5 108
510/1
Suite (ou Quinte)
10 200
250/1
Brelan
54 912
48/1
Double paire
123 552
21/1
Paire
1 098 240
12/5
Pas de paire
1 302 540
2/1

En gardant ces probabilités en tête, on peut déjà en déduire que :
- plus il y a de joueurs, plus il y a de chances qu'il y ait une main forte
- de même, plus il y a de joueurs, moins un petite main a de valeur
- la chance d'améliorer suffisamment votre main pour battre les autres joueurs si l'on vous a distribué une main faible est insignifiante
- si vous n'avez pas au moins une paire ou quatre cartes en vue d'une couleur ou d'une suite, couchez-vous
- acceptez de vous coucher souvent au premier tour

 

Les options des joueurs

Lors d'un tour d'enchère, les joueurs enchérissent chacun leur tour dans le sens des aiguilles d'une montre à partir du donneur et choisissent une des quatre options suivantes : suivre (to call en anglais), relancer (to raise), se coucher (to fold) ou, sous conditions, parler (to check).

Suivre : quand vous suivez, cela signifie que vous vous alignez sur la mise précédente pour rester dans le jeu. Par exemple, si votre mise initiale est de 10 euros, et qu'un autre joueur parie 30 euros, vous devez rajouter 20 euros pour suivre.

Relancer : un joueur relance quand il mise plus que la plus importante mise faite précédemment. Vous êtes libre de choisir le montant de votre relance. Cependant, le montant des relances peut être limité. A la suite de l'exemple ci-dessus, si vous avez misé 10 euros et qu'un autre joueur a relancé 20 euros (il a donc misé 30 euros), pour relancer, vous devrez miser au moins 30 euros de plus, soit 60 euros (20€ pour suivre et 30€ pour la relance minimale).

Se coucher : si vous n'avez pas une bonne main et que vous ne vous sentez pas capable de bluffer, vous pouvez abandonner le coup et jeter vos cartes au centre de la table faces cachées. Cela signifie que vous ne mettez plus d'argent dans le pot et que vous y renoncez. Vous pouvez vous coucher à n'importe quel moment quand c'est à vous de jouer. Parfois, passer est la meilleure chose à faire.

Parler (ou faire parole) : signifie que le joueur ne mise ni ne se couche. Cela implique qu'il reste dans le jeu et peut espérer remporter le pot. Ce cas de figure n'est possible qu'à la condition que personne n'ait relancé avant lui dans le tour. En somme le premier joueur à pouvoir le faire est celui qui a déposé la big blind au premier tour.

 

Les stratégies

Voici quelques règles à prendre en compte pour débuter :
- ne rentrez pas sur une table avec moins de trente ou quarante fois la mise minimale
- ne pariez jamais plus que ce que vous pouvez vous permettre
- le but du jeu est de battre les autres joueurs afin de gagner le pot et non pas d'avoir la meilleure main. Souvenez-vous que si tous les autres joueurs se couchent, vous remportez le pot
- si l'on vous sert une mauvaise main, passez ! Les probabilités d'améliorer une mauvaise main sont trop faibles
- pendant le jeu, si vous sous sentez battu, passez. Ne gaspillez pas trop d'argent avec de mauvaises mains.
-si vous avez une bonne main, faites en sorte que les autres joueurs payent pour la voir
- souvenez-vous que le poker n'est qu'un jeu.

Lorsque vous aurez pris part à quelques tables, les points suivants vous aideront à mieux comprendre le poker et ses joueurs :
- il n'y a aucune raison de payer pour voir ce qu'il va se passer avec une mauvaise main, vous perdrez simplement plus d'argent. De même, avec une bonne main, n'effrayez pas les autres joueurs en misant trop, vous risqueriez de ne pas optimiser vos gains
- prenez en compte le montant du pot pour décider de vous coucher, de payer ou de relancer
- observez la façon de jouer de vos adversaires et exploitez leurs faiblesses. Relancent-ils avec des mains médiocres? Ne relancent-ils jamais, même avec une bonne main? Leur faut-il un Brelan pour suivre?
- lorsque vous avez compris le style de jeu de vos adversaires, vous pouvez adapter le vôtre en conséquence. Si vous vous retrouvez en duel avec un bluffeur et que vous avez une bonne main, vous avez probablement une chance de gagner un gros pot
- bluffez avec modération, mais bluffez ! Le bluff fait partie intégrante du poker et peut vous rapporter gros. Un joueur qui ne joue que des grosses mains en perda plus qu'il n'en gagnera.

 

Les mains

Voici les combinaisons de cartes que vous pouvez obtenir. Elles sont classées ici de la plus forte à la plus faible.

Quinte Flush Royale : la meilleure main possible : 5 cartes à la suite de même couleur comprenant 10, Valet, Reine, Roi et As.
Quinte Flush : 5 cartes à la suite de même couleur (ici : Quinte Flush au 10). L'As peut être utilisé comme carte haute ou basse.
Carré : quatre cartes de même rang, par exemple ici quatre 9.
Full House : main composée d'une Paire et d'un Brelan.
Couleur : 5 cartes de couleur identique mais ne formant pas une suite.
Quinte : 5 carte qui se suivent mais de couleurs différentes. L'As peut être utilisé comme carte haute ou basse.
Brelan : trois cartes de même rang. Par exemple, ici, trois 9.
Double paire : deux paires de rangs différents. Ici : deux Rois et deux 2.
Paire : deux cartes de même rang.
Haute carte : quand aucune combinaison n'est réalisée, on prend en compte la carte la plus forte. Ici : le Roi.

 

Les principales variantes de poker

Le Texas Hold'em

Joueurs
3 à 20 joueurs
Cartes
un jeu de 52 cartes
Donne initiale
2 cartes cachées
Vainqueur
meilleure combinaison de 5 cartes

Le Texas Hold'em fait partie de la famille des "community poker" qui se distinguent par le fait qu'une partie des cartes est commune à l'ensemble des joueurs. Les tours d'enchères se font au fur et à mesure que les cartes communes sont retournées. Les cartes placées au centre de la table peuvent être utilisées par tous pour constituer la meilleure main.

Le Texas Hold'em utilise un jeton appelé Bouton, qui indique le donneur. Les Antes sont remplacées par des Blinds. Avant la distribution des cartes, les deux joueurs situés à la gauche du Bouton doivent miser obligatoirement les Blinds : la petite Blind pour le joueur situé juste à côté du donneur, et la grosse Blind pour l'autre. Avant de commencer la partie, le montant des Blinds doit être fixé. Traditionnellement, la grosse Blind est le double de la petite Blind.

Pour commencer, deux cartes cachées (er individuelles) sont distribuées à chaque joueur Le tour d'enchères commence par le joueur stué à gauche de la grosse Blind. Chacun peut choisir de suivre, de checker ou de se coucher. Le joueur qui a misé la grosse Blind a l'avantage de parler en dernier.

Trois cartes communes sont alors retournées au centre de la table (le Flop), et un nouveau tour d'enchères débute par celui à la gauche du Bouton. Une nouvelle carte commune est dévoilée (le Turn), suivie par un nouveau tour d'enchères, et enfin une cinquième et denière carte commune est retournée (la River). Le dernier tour d'enchères a lieu. Arrive enfin l'abattage, durant lequel chaque joueur encore en lice compose son jeu entre ses cartes individuelles et les cartes communes, afin de composer la meilleure main de 5 cartes. La main la plus forte remporte le pot.

L'Omaha Hold'em

Joueurs
3 à 10 joueurs
Cartes
un jeu de 52 cartes
Donne initiale
4 cartes cachées
Vainqueur
la main la plus haute

L'Omaha est une variante du Texas Hold'em dans laquelle sont ajoutées des contraintes.

Chaque joueur reçoit quatre cartes cachées et cinq autres cartes sont communes. Cette variante se joue selon les modaltés du Texas Hold'em avec les systèmes des Blinds et du Bouton.

Les cinq cartes communes sont retournées au centre de la table au fur et à mesure des tours d'enchères qui sont les mêmes qu'au Texas Hold'em, à savoir Flop, Turn et River.

Au moment de l'abattage, chaque joueur doit constituer la meilleure main de cinq cartes en utilisant obligatoirement deux de ses cartes privatives et trois cartes communes. Ainsi, les mains constituées dans cette variante sont généralement plus fortes qu'au Texas Hold'em.

Le Five-card Draw

Joueurs
3 à 7 joueurs
Cartes
un jeu de 52 cartes
Donne initiale
5 cartes cachées à chaque joueur
Vainqueur
la main la plus haute

C'est l'une des formes de poker la plus fréquemment jouée. C'est aussi probablement le meilleur moyen de débuter au poker. Le donneur distribue cinq cartes cachées à chaque joueur en commençant par celui à sa gauche. Les joueurs regardent alors leurs cartes et décident de miser ou de se coucher. Ne montrez jamais vos cartes si vous décidez de vous coucher. Une fois les mises placées, les joueurs peuvent échanger autant de cartes qu'ils le souhaitent avec le donneur. Si vous avez par exemple une paire de Rois, vous pouvez échanger les trois autres cartes. On appelle cela un tirage.

Une fois l'échange de cartes réalisé, les joueurs misent une seconde fois. Chaque joueur peut alors se coucher, suivre ou relancer. Ce dernier tour d'enchères s'arrête quand tous les joueurs ont mis la même somme dans le pot. Quand toutes les enchères sont terminées, les joueurs restants étalent leurs cartes sur la table. C'est l'abbatage (Showdown). Le joueur ayant la plus grosse main l'emporte. Si à la fin du second tour d'enchères un seul joueur reste en jeu, il gagne sans avoir à montrer sa main.

Le Jacks or better

Joueurs
3 à 7 joueurs
Cartes
un jeu de 52 cartes
Donne initiale
5 cartes cachées à chaque joueur
Vainqueur
la main la plus haute

Chaque joueur reçoit cinq cartes. Le premier tour d'enchères peut débuter si un joueur a au moins une paire de Valets (Jacks) dans sa main. Si personne n'a de jeu suffisant, les joueurs payent de nouveau des Blinds et les cartes sont redistribuées par le joueur à la gauche du donneur précédent. En revanche, si un joueur possède un jeu suffisant pour enchérir, le jeu se joue comme le Five-cards Draw jusqu'au Showdown. Chaque joueur ayant au moins un Brelan doit montrer sa main. Si personne n'a de jeu suffisant, les joueurs jettent leur main, et un nouveau tour commence.

Le Seven-card Stud

Joueurs
3 à 7 joueurs
Cartes
un jeu de 52 cartes
Donne initiale
2 cartes cachées et 1 visible
Vainqueur
meilleure combinaison de 5 cartes parmi les 7 reçues

Chaque joueur doit payer une Ante avant de recevoir ses cartes (deux cartes cachées et une carte ouverte). Il y a cinq tours d'enchères. Le premier tour débute par le joueur ayant la plus petite carte ouverte. En cas d'égalité de cartes les plus basses, c'est la couleur des cartes qui partage (par ordre croissant : Trèfle, Carreau, Coeur et Pique). Pour les tours suivants, c'est le joueur ayant la plus forte combinaison visible qui débutera. En cas d'égalite, le joueur situé à la gauche du donneur jouera en premier.

Les enchères se font proportionnellement à la petite limite lors des deux premiers tours d'enchères, puis proportionnellement à la grande limite lors des trois derniers tours. Généralement, la grande limite est le double de la petite limite.

Par exemple, si vous êtes à une table où la petite limite est fixée à 10 euros et la grande limite à 20 euros, les enchères des deux premiers tours s'incrémenteront de 10 en 10, et celles des trois derniers tours de 20 en 20 avec un maximum de trois relances.

Lors du premier tour, chaque joueur peut décider de suivre, de miser ou de se coucher. Lors des deuxième, troisième et quatrième tours, une carte ouverte est distribuée à chacun des joueurs, et au cinquième tour d'enchères, une septième et dernière carte est distribuée face cachée.

Après ce cinquième tour vient l'abattage. La meilleure combinaison de cinq cartes l'emporte. Un joueur qui se voit battu peut jeter sa main sans la montrer aux autres joueurs.

Le Five-card Stud

Joueurs
3 à 10 joueurs
Cartes
un jeu de 52 cartes
Donne initiale
1 carte cachée et 1 visible
Vainqueur
meilleure combinaison de 5 cartes

Chaque joueur paye l'Ante avant la donne. Chacun perçoit deux cartes : une carte cachée et une carte ouverte. Le joueur ayant la plus petite carte ouverte ouvre la mise dans le sens des aiguilles d'une montre en partant du donneur. Chaque joueur peut suivre, miser ou se coucher.

Chaque joueur restant en jeu reçoit une nouvele carte ouverte et s'ensuit le second tour d'enchères. Cette fois, c'est le joueur ayant la meilleure main visible qui comence le tour.

Les tours se suivent de la sorte jusqu'à ce que les joueurs aient 5 cartes en main : une carte cachée et 4 cartes ouvertes. Vient alors l'abattage où les joueurs dévoilent leur jeu, et c'est la meilleure combinaison de cinq cartes qui remporte le pot.